Courses

Les galopeurs, la fougue des hippodromes

.

Le cheval de course est un pur-sang. Cette race spécifique est le résultat d’un élevage sélectif commencé au 17ème et 18ème siècle en Angleterre. La conséquence de cette sélection réside notamment sur la morphologie de ce cheval, dont l’impression générale est la finesse.

Réputé pour son agilité et sa grande rapidité, le pur-sang est élevé avant tout pour la course de vitesse, ainsi au galop les meilleurs chevaux peuvent atteindre 60km/h.

Généralités sur les courses

.

Qu’est ce qu’une course hippique ?
Au même titre que les autres compétitions sportives, les courses hippiques ont, depuis leurs origines, vocation à sélectionner les meilleurs athlètes. En plus d’être un spectacle unique pour tous, les courses sont ainsi un élément essentiel d’une politique d’élevage visant à l’amélioration des performances des chevaux. La qualité et la compétence du couple cheval-jockey est le résultat d’une préparation physique et mentale importante. Il existe différentes courses : courses de plat (galop), courses de trot et courses d’obstacle. Pour chacune de ces disciplines, le cheval reçoit un entrainement spécifique.

Tous les chevaux peuvent-ils galoper aux courses ?
Parmi les différentes races de chevaux, telles que le cheval de Camargue, le Selle Français, le Cheval de Trait, le Poney, le Pur-sang est, dans le stud book, physiquement le plus apte à la course et celui qui a le galop le plus rapide.
Le pur-sang est un animal qui a une qualité naturelle de vitesse et qui a développé des capacités sportives après un apprentissage spécifique. Le poulain apprend à travailler son endurance et forme sa musculature dès l’âge de 2 ans

Le jockey ne porte pas toujours les mêmes couleurs, pourquoi ?
Le cheval appartient à un propriétaire qui a déposé ses couleurs. Chaque ensemble couleur-motif est unique et le propriétaire en est le titulaire exclusif. Quand le jockey monte le cheval il porte les couleurs du propriétaire.

Le jockey entraîne-t-il le cheval ?
Cheval et jockey s’entrainent habituellement séparément. Le jockey fait partie d’une équipe qui intervient dans la vie du cheval de course. Le propriétaire confie le cheval à un entraîneur qui en a la responsabilité. Il doit s’assurer de sa santé et organiser son travail dans une écurie d’entraînement.

Au quotidien c’est un « cavalier d’entrainement attitré » autrefois appelé lad, qui monte le cheval. Il le fait travailler selon les indications de l’entraîneur. Quand le cheval est prêt, l’entraîneur l’engage dans des courses adaptées à son niveau.

Un jockey est alors mandaté par le propriétaire pour monter le cheval le jour de la course. C’est parfois une première rencontre.

Les courses de Galop à Chantilly :

Y a-t-il beaucoup de chevaux de course à Chantilly ?
Chantilly est réputé pour son hippodrome et pour la qualité de son terrain. C’est pourquoi, depuis 1840, des écuries et de grands centres d’entraînement ont été créés sur ce territoire. Aujourd’hui plus de 3000 chevaux de course s’entraînent quotidiennement à Chantilly, Gouvieux, Lamorlaye et Avilly-Saint-Léonard, communes de l’Aire Cantilienne.

Pourtant on ne voit pas de chevaux dans la ville ?
Les chevaux de course sont très fragiles, ils ont besoin de calme et sont vite apeurés. Certaines grandes écuries sont regroupées dans le quartier dit « Le Bois Saint Denis », qui offre un accès direct sur les centres d’entraînement. Ceci permet aux chevaux de passer de leur lieu de résidence à leur lieu de travail sans être perturbés par l’extérieur.

Et si on veut voir des chevaux ?
Vous pouvez les admirer lors de leur performance sur le champ de course. Les chevaux sont au meilleur de leur forme, plein de leur apprentissage et prêts à courir vers la victoire.

Vous pouvez également participer aux visites « Journée aux courses » organisées par la Ville d’Art et d’Histoire de Chantilly et par l’Office de Tourisme. Vous découvrirez le centre d’entrainement, une écurie, l’hippodrome de Chantilly et l’ambiance particulière des courses.

Les chevaux de Chantilly courent-ils toujours à Chantilly ?
Les chevaux voyagent assez bien en camion ou en avion. Pour qu’ils soient à leur meilleur niveau ils doivent être confrontés à d’autres chevaux et d’autres terrains. L’entraîneur peut les engager internationalement en fonction de leurs capacités. Ainsi des chevaux de Chantilly ont gagné de grandes courses richement dotées à Dubaï et à Hong Kong, en Angleterre, Irlande, Allemagne, Belgique, Australie, Canada et États-Unis.

.

.

Pour en savoir plus

Les courses se courent sur des distances de 800 à 4500 mètres. Les chevaux sont placés dans les stalles de départ. La place occupée dans ces « boîtes de départ » résulte d’un tirage au sort . A l’extérieur, le n°18 sera plus éloigné du centre de la piste que le n°1 situé « à la corde », ce qui l’oblige à faire un plus grand effort pour rejoindre la tête de la course. Le numéro porté par le cheval lors de la course sert uniquement de référence pour les paris.

Afin que la course soit plus équitable, on attribue à chaque cheval un handicap (un poids à porter). Les poids sont répartis en fonction des résultats précédents des chevaux.

Les courses sont classées par groupe de niveau : le groupe I qui regroupe les grands prix, le groupe II, le groupe III et puis les autres courses avec moins d’enjeux.

Chantilly est particulièrement réputé pour deux grands prix : le Prix de Jockey Club et le Prix de Diane. Il s’agit de deux courses consacrant respectivement le meilleur poulain et la meilleure pouliche de l’année.

Le prix du Jockey Club fondé en 1836 se court aujourd’hui sur 2100 mètres et est ouvert aux poulains de 3 ans. Le prix de Diane a été mis en place en 1843 et se court sur la distance de 2100 mètres. Il est généralement associé à l’élégance.

70 % des cracks qui courent sur les hippodromes parisiens sont à l’entraînement à Chantilly, domaine unique de 1 900 hectares. Il met à la disposition de l’élite du galop 120 hectares de pistes en gazon, 120 kilomètres de pistes en sable, 12 km de pistes d’obstacles jalonnées par 100 obstacles et une piste en « dirt » (sable, limon et argile).

En 2011 l’hippodrome de Chantilly accueillera 40 réunions de courses, une plus grande possibilité de mieux connaître cette discipline.

La Ville d’Art et d’Histoire de Chantilly propose la découverte du monde des courses avec des visites commentées de l’hippodrome et la visite privilégiée des balances (espace réservé aux professionnels).

Journées de courses à l’hippodrome de Chantilly en 2014 :

Avril : 9, 16, 26, 28
Mai : 6, 7, 13, 16
Juin : 1, 7, 15, 20, 23, 30
Juillet : 9, 14, 17, 18, 29
Septembre : 3, 9, 22
Octobre : 1, 6, 10, 19, 28, 31
Novembre : 3, 7, 14, 25

A retenir en 2014 : 
Prix du Jockey Club 1er juin 2014
Prix de Diane 15 juin 2014
Prix Jean Praat 14 juillet 2014

Visitez le site en cliquant sur le logo